Ma vie borderline

Elle c’est la vie et elle m’écorche les veines.

De ses vents doux qui vous caresse moi elle me brise ,entre le néant abyssale et l’excès de tout.

La vie je la vie intensément ,si ardemment qu’elle me charcute violemment l’âme presque chaque instant.

Trop sensible l’oiseau mort me démolie,les compliments,les rapports fusionnelles me remplissent d’une chaleur volcanique ,rassurent mon enfant intérieur sans repères .

Le ciel fais couler de mes yeux quelques larmes,la musiques profonde me désarme,violant m’a dignité jusqu’à que je m’effondre ,que je tombe dans l’abime inatteignable pour les vides d’âme.

Ils m’ont diagnostiquer borderline ,je suis une femme enfant ,une rebelle destroy et une artiste torturée des pires maux de l’univers,extravagante ,atypique ,un mystère pas net pour cette planète pas assez dans les nuages .

Je suis trop étrange,un rien me démange .

N’as tu jamais eu cette impression d’etre à l’ouest ?

D’être perdu sur un chemin que tous retrouvent ?

Moi je suis perdu ,perdu trop loin.

Des pensées aux nombres infinies font bouillonner mon esprit jusqu’a m’immoler vive.

Alors dans certains soirs mélancoliques pour me libérer de ce mal,je bois,je fume ,jusqu’a m’évader d’abrutissement.

Ils me disent que je suis belle .

Et si cela n’était que mensonge? Et si au fond de mon être se cachait un monstre imbibé de perversion ?

Et si tout cela n’était rien que foutaise et que la vie n’était qu’un drôle de rêve abstrait et fugace ?

Et si le ciel n’était qu’une prison qui nous enfermait sur une prison nommée terre ?

Elle c’est la vie et elle m’écorche les veines.

Je me cherche,je cherche qui je suis .

Je cherche quelque chose ,quelqu’un ,un signe,une etoile,un nuage ou meme un regard.

Je recherche la flamme qui ne s’est jamais allumer ou rarement,cette flamme ou l’on doit vibrer de tout son être pour la faire allumer.

Je cherche l’espoir d’une beauté borderline.

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»